un clic droit pour faire apparaître le menu , un clic gauche pour le faire disparaître !

    
 

NON! NON! NON et NON! ...NON! NON! NON et NON! ...NON! NON! NON et NON! ...NON! NON! NON et NON! ...NON! NON! NON et NON! ...NON! NON! NON et NON! ...NON! NON! NON et NON! ...NON! NON! NON et NON! ...NON! NON! NON et NON! ...

dites NON! NON! NON et NON! ...NON! NON! NON et NON! ...NON! NON! NON et NON! ...NON! NON! NON et NON! ...NON! NON! NON et NON! ...NON! NON! NON et NON! ...NON! NON! NON et NON! ...NON! NON! NON et NON! ...NON! NON! NON et NON! ...

à la "fête des mères" PUISQUE C'EST DEJA LEUR FETE TOUS LES AUTRES JOURS DE L'ANNEE !
   

A VOUS TOUTES, LES MAMANS :

  N'est-ce pas une fête pour vous de faire le petit ménage de votre petit intérieur, et de ranger dans les placards les vêtements que vous avez repassés devant la télé (c'est tellement ennuyeux de regarder la télé sans rien faire!)
N'est-ce pas une fête d'aller se promener avec vos enfants ou de faire quelques courses au super marché du coin (histoire de ne pas perdre l'habitude de pousser un landau !)

et quel plaisir de faire des petits plats 

en pensant à la mine réjouie et aux battements de mains de vos enfants quand ils découvriront ce que vous leur avez préparé !
Quelle fête aussi de vous remémorer, grâce aux devoirs du soir, les bons moments de votre jeunesse 
et si vous avez la chance d'avoir un petit boulot, c'est encore plus la fête: ça vous permet de voir un peu de monde : c'est vrai, quand vos enfants sont à l'école vous seriez, sans aucun doute, là, à tourner en ronds, ne sachant pas quoi faire !!!... et là vous rêverez qu'un jour,  

    

on invente la 

FETE DES MERES 

pour avoir le temps de tourner en ronds

en ne faisant rien !!!

.
 

 

et voilà! c'est déjà fait : la fête des Mères, ça existe.

 

    

ORIGINE de la Fête des Mères

Au XVIème siècle, les anglais ont instauré un dimanche de fête des mères.

En France c'est Napoléon qui décida la création d'une fête officielle .La France tente alors de lutter contre sa "dépopulation" et organise des "Fêtes des enfants" mettant en avant les vertus de la famille et prônant l'importance de la fécondité.
 

Au début du XXème siècle, ces manifestations connaissent des variantes : fêtes de la famille ou manifestations familiales à l'occasion de la fête nationale du 14 juillet, avec une forte contribution des enfants.

Et c'est la grande guerre. Les américains qui avaient opté pour un vrai "Mothers Day" le deuxième dimanche de mai dès la fin du XIXème siècle, la développent ardemment durant la première guerre mondiale. A cette date qui leur est mystérieuse, les français chargés du courrier constatent des envois massifs de la part des militaires américains . , Cette coutume bien implantée outre-atlantique de "Fête des Mères" va faire des émules, la France ayant encore plus besoin de se repeupler après la guerre 14-18.

 

Dans le même temps, en pleine guerre, la municipalité parisienne organise une "Fête des familles nombreuses", suivie à Lyon d'une "Journée des mères" en 1918, puis d'une "Journée des mères de familles nombreuses" en 1919, fixé au 15 août, jour de l'Assomption de Marie, mère de Jésus.

De nombreuses manifestations se déroulent en province, mais l'institution n'est pas encore établie.

 

C'est en 1920, et en mai cette fois, que le projet aboutit, permettant aux "mères méritantes" de recevoir des fonds d'une collecte publique recueillie à leur intention, et la médaille d'or remise à une mère de treize enfants.

Le succès a cette fois été grand, et national. Le gouvernement d'alors décide d'instituer l'événement en "Journée des mères", qui sera officialisée en 1928.

 

Cette fête est régie par une loi depuis le 24 mai 1950.

Elle est fixée au dernier dimanche de mai, sauf si celui si est le dimanche de Pentecôte. Dans ce cas, la Fête des mères est reportée au premier dimanche de juin.